histoire
Collège
4e

La colonisation a débuté dès le XVe siècle avec les grands explorateurs. Les pays occidentaux voient dans ces nouvelles terres des opportunités commerciales sans précédent et imposent souvent par la force leur domination.

Au XIXe siècle, la colonisation est au cœur du jeu politique : les empires coloniaux assoient leur puissance économique et militaire sur leurs colonies. Si le continent américain est déjà presque entièrement indépendant, les européens se partagent le reste du monde. En 1914, l’Afrique, l’Océanie et l’Asie sont presque entièrement sous le contrôle des grandes puissances européennes.

Introduction

Cette carte « à calques » a pour objectif de faire découvrir l'ampleur de la colonisation du monde par les États européens au début du XXe siècle.

Elle permet :

  • de connaître les principaux pays colonisateurs,
  • de visualiser les territoires colonisés,
  • de comparer l'étendue des différents empires coloniaux.

Le fond de carte exploité présente le monde.

L’activité consiste à visualiser les différents empires coloniaux, en affichant ou masquant sur la carte les informations souhaitées. Par souci de simplification certains territoires ont été regroupés.

Consignes

Manipulation de la carte :

  • Cliquez sur les indicateurs en bas d'écran pour afficher ou masquer les informations souhaitées sur la carte.
  • Survolez / Cliquez sur les différents éléments pour afficher des informations complémentaires.

Fonctionnalités de la carte :

  • Cliquer sur le bouton Aide en bas à gauche de l'écran pour avoir plus d'informations.

Empire colonial français

C’est François 1er, au XVIe siècle, qui commença à développer la colonisation française, notamment avec Jacques Cartier qui établit la Nouvelle-France au Canada en 1535. Peu à peu, la France s’installe en Amérique (Antilles et Louisiane) et sur les côtes africaines (Guinée, Sénégal, Madagascar, etc.), pour organiser la traite des Noirs et profiter des produits locaux comme le café. Elle fonde également en 1664 la Compagnie française des Indes orientales qui contrôle la navigation et le commerce français dans les océans Indien et Pacifique. De nombreux comptoirs de commerce sont créés dans chacune des colonies. Le système de l’exclusif est imposé : les colons ne peuvent commercer qu’avec des Français.

Au XVIIIe siècle, la France est concurrencée par la Grande-Bretagne et perd plusieurs de ses colonies. Par ailleurs, les évènements liés à la Révolution française détournent l’attention de la Métropole vis-à-vis des colonies.

Au XIXe siècle, la colonisation française reprend avec la révolution industrielle et la IIIe République. L’empire s’étend cette fois à l’intérieur de l’Afrique, et s’implante en Asie et en Nouvelle-Calédonie.

En 1914, la France est le deuxième pays colonisateur après la Grande-Bretagne. Elle contrôle de nombreux pays d’Afrique et du Maghreb et a fondé l’Afrique-Occidentale française et l’Afrique-Équatoriale française, qui représentent ensemble pas moins de 11 pays. En Asie, ses colonies sont regroupées dans l’Union indochinoise.

Au milieu du XXe siècle, les nombreux mouvements indépendantistes contraignent la France à la décolonisation. Certains territoires resteront cependant français et deviennent les Départements et Territoires d’Outre-mer (DOM-TOM).

Empire colonial italien

L’Italie ne s’est inscrite que tardivement dans une politique de colonisation : au milieu du XIXe siècle. Face aux autres pays colonisateurs, présents depuis plus longtemps, elle ne réussit pas à étendre de vaste empire.

En 1914, elle a échoué à acquérir la Tunisie et l’Ethiopie, mais s’est installée dans trois pays africains : en Libye, en Érythrée et dans le Sud de la Somalie.

La Seconde Guerre mondiale marquera la fin de l’empire italien. En 1947, le traité de Paris lui retire la plupart de ses colonies pour les confier à la France et à la Grande-Bretagne

Empire colonial britannique

Bien que l’exploration et la colonisation du monde aient été initiées au XVe siècle par les Portugais et les Espagnols, les Britanniques les ont suivi de près. Depuis Elizabeth 1re, ils ont su développer et préserver un empire puissant, et ce jusqu’au XXe siècle.

L’Empire britannique s’étendait sur tous les continents, lui apportant une puissance économique et politique incontestable. Comme les autres pays européens, il prend part à la traite des esclaves, qu’il abolit cependant en 1807.

À la fin du XIXe siècle, certaines de ses colonies prennent le statut de dominion, c'est-à-dire des Etats autonomes, mais qui reconnaissent pourtant la souveraineté britannique et qui prennent peu à peu leur indépendance.

En 1914, la Grande Bretagne représente le plus important pays colonisateur.

Le statut de Westminster, en 1931, rend leur souveraineté à tous les dominions (Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud et Irlande). Il met également fin à l’Empire britannique et fonde le Commonwealth, dont les membres, bien que totalement indépendants, reconnaissent les monarques anglais comme les leurs.

Les autres territoires britanniques, qui avaient le statut de colonies, ont pour la plupart acquis leur indépendance dans les années 1960. Aujourd’hui, la majorité des anciennes colonies britanniques a rejoint le Commonwealth.

Empire colonial allemand

C’est seulement à la fin du XIXe siècle que l’Empire colonial allemand commença à se développer, une fois le pays unifié et la marine créée. Il réussit à établir plusieurs protectorats conséquents dans le continent africain ainsi que dans le Pacifique, avec notamment la Nouvelle Guinée.

À la suite des deux guerres mondiales, les colonies de l’Allemagne sont confisquées et confiées à l’autorité des pays victorieux ou des pays voisins.

Empire colonial belge

En 1876, le roi Léopold II cherche à renforcer le poids international de son pays et se tourne vers la colonisation en Afrique. Il devient officiellement le souverain de l’Etat indépendant du Congo en 1885. En 1908, le Congo passe sous le contrôle non plus du roi mais de l’Etat belge.

Après la Première Guerre mondiale, la Belgique récupère des colonies allemandes : le Rwanda et le Burundi.

Ces trois Etats deviendront indépendants au début des années 1960.

Empire portugais

Le Portugal a été le premier pays occidental colonisateur. Dès le XVe siècle, ses explorateurs parcourent le monde à la recherche de nouvelles richesses.

Ils s’installent sur presque tous les continents : sur la côte africaine pour organiser la traite des esclaves ; au Brésil pour ses richesses et le commerce triangulaire ; en Indes pour le commerce des épices, poivres ou porcelaines. Des protectorats et des comptoirs marchands sont mis en place.

Le Portugal ne parvient pourtant pas à s’assurer du monopole commercial.

Au XVIe siècle, les empires coloniaux britannique et hollandais viennent lui disputer ses territoires asiatiques.

Peu à peu, le Brésil se développe et gagne son autonomie. Il est déclaré indépendant en 1822.

En 1914, les quelques colonies restantes du Portugal se trouvent en Afrique.

La révolution des Œillets, qui renversa le système de dictature au Portugal en 1974, permit à ses dernières colonies de gagner leur indépendance.

Empire colonial néerlandais

C’est au XVIe siècle que les Néerlandais ont débuté leur politique de colonisation. Ils créent les Compagnies et des Indes orientales et occidentales, deux très puissantes compagnies marchandes qui peuvent conquérir des territoires et les soumettre à leur autorité dans un but d’exploitation et de commerce.

À l’Est, en Asie, la plupart de leurs territoires sont pris par la force aux autres empires coloniaux. Leur priorité est commerciale : le peuplement des territoires conquis ne les intéresse pas. Ils s’octroient ainsi le contrôle de nombreux comptoirs commerciaux dans la péninsule Malaise notamment.

À l’Ouest, ils établissent également quelques territoires en Amérique et sur la mer des Antilles, qui leur permettent de profiter des cultures locales comme la canne à sucre, le riz ou le tabac. Avec quelques comptoirs africains, ils s’inscrivent également dans la traite négrière.

Au XVIIIe siècle, la Compagnie des Indes orientales est attaquée par la Grande-Bretagne, qui cherche à reconquérir ses territoires. La Compagnie est ruinée et dissoute ; tous ses territoires reviennent à l’Empire. La politique coloniale des Pays-Bas change alors au profit de la mise en valeur des pays colonisés. Ceux-ci deviennent de plus en plus autonomes et en 1860 l’abolition de l’esclavage est décrétée.

En 1914, les Néerlandais ont toujours le contrôle des Indes (actuelle Indochine) et d’une partie de la Guyane.

En 1975, la dernière colonie hollandaise devient indépendante.

Empire espagnol

L’Espagne fut, avec le Portugal, l’un des premiers pays colonisateurs grâce à ses nombreuses explorations maritimes.

À la fin du XVe siècle, alors que la route orientale des Indes est sous contrôle portugais, l’Espagne décide de partir à la recherche de la route occidentale. C’est ainsi que Christophe Colomb découvrit l’Amérique et ses « Indiens ».

Au XVIe siècle, de nombreux pays d’Amérique sont dominés par l’Espagne et ses conquistadores, qui profitent de l’exploitation des richesses. Le principe de l’exclusif est appliqué : seule l’Espagne peut commercer avec eux.

L’empire se développe ainsi jusqu’au XIXe siècle, où il perd peu à peu chacune de ses colonies américaines, vendues ou devenues indépendantes.

En 1914, il ne restera à l’Espagne que quelques territoires en Afrique.

Congo Belge (colonie belge), actuelle République Démocratique du Congo

Colonisation : créé en 1885, l'État indépendant du Congo était une propriété personnelle du roi Léopold II de Belgique. Il fut marqué, avant son annexion à la Belgique en 1908, par une exploitation sans frein de la population et des ressources du pays. Dans les années 1960, c’est dans la violence que le Congo gagne son indépendance.

Indépendance : 30 juin 1960.

Mozambique (colonie portugaise)

Colonisation : le Mozambique fut colonisé dès le XVIe siècle par le Portugal. Les colons y développèrent la traite des noirs avant que le pays ne soit exploité pour ces ressources. Ce n'est qu'avec la révolution des Œillets, en 1974, que le Mozambique devient un pays indépendant.

Indépendance : 25 juin 1975.

Angola (colonie portugaise)

Colonisation : l'Angola fut, au XVIe siècle, l’un des premiers pays d'Afrique dominé par un pays européen. Avant que le pays ne soit exploité pour ces ressources en fer, en diamant, en sucre et en café, près de 16 millions d'africains furent envoyés comme esclaves au Brésil et à Cuba.

Indépendance : 11 novembre 1975.

Guinée Bissau (colonie portugaise)

Colonisation : Ce territoire fut occupé par le Portugal depuis sa découverte en 1446. Il devint indépendant après la révolution des Œillets, en 1974.

Indépendance : 10 septembre 1974.

Madagascar (colonie française)

Colonisation : dès 1885, avec la signature d'un traité d'alliance franco-malgache, la France exerce son influence sur Madagascar. L'île sera toutefois envahie en 1895 puis progressivement colonisée. On estime que la politique de « pacification » mise en œuvre par le général Gallieni, futur vainqueur de la bataille de la Marne, fit 300 000 morts.

Indépendance : 26 juin 1960.

Union indochinoise (colonie française), actuels Laos, Cambodge et Viêt Nam

Colonisation : la colonisation de l'Indochine par la France débuta sous le Second Empire mais l'Union indochinoise ne fut créée qu'en 1887. Elle comprenait 5 États : le Laos (depuis 1893), le Cambodge, le Tonkin, l'Annam, la Cochinchine. La France y exploitait différentes ressources naturelles : épices, riz, thé, charbon, zinc, étain, caoutchouc, etc.

Indépendances :

  • Tonkin, l'Annam et la Cochinchine (Viêt Nam) : 2 septembre 1945 ;
  • Laos : 19 juillet 1949 ;
  • Cambodge : 9 novembre 1953.

Guyane (colonie française)

Colonisation : après avoir été sous contrôles français, hollandais et britannique, la Guyane redevint une colonie française au XVIIIe siècle. Elle se développa grâce aux plantations de canne à sucre, de coton, de vanille et de café dans lesquelles travaillaient les esclaves noirs venus d'Afrique. Avec la fin de l'esclavage, Napoléon III décida de remplacer le manque de main d'œuvre par des forçats venus de métropole.

Statut actuel : région et département d'outre-mer français d'Amérique du Sud depuis 1946.

Algérie (colonie française)

Colonisation: la conquête de l'Algérie débuta en 1830 sous le règne de Charles X et ne s'acheva qu'en 1847. L'Algérie fut officiellement annexée par la France en 1848 et partagée en 3 départements (14 après 1957).

Après huit ans de guerre, l‘indépendance fut acquise en 1962.

Indépendance : 5 juillet 1962.

Afrique-Équatoriale française (A.-E.F), actuels Gabon, Congo, Centrafrique et Tchad (colonie française)

Colonisation : l'Afrique-Équatoriale française, créée en 1910, regroupait quatre territoires colonisés à partir du milieu du XIXe siècle par la France. Elle comprenait le Gabon, le Moyen-Congo, l'Oubangui-Chari et le Tchad. Sa capitale était Brazzaville.

Indépendances :

  • Moyen Congo (devenu la République du Congo) : 30 juin 1960 ;
  • Tchad : 11 août 1960 ;
  • Oubangui-Chari (devenu la Centrafrique) : 13 août 1960 ;
  • Gabon : 17 août 1960.

Tunisie (colonie française)

Colonisation : la France conquiert la Tunisie en 1881 et y instaure un protectorat. Elle exploitera le pays comme une colonie jusqu'à son indépendance.

Indépendance : 20 mars 1956.

Nord du Maroc (colonie française)

Colonisation : après plusieurs tentatives françaises et espagnoles pour coloniser le Maroc au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, le traité de Fès de 1912 accorda à la France un protectorat sur le nord du Maroc, à l'Espagne sur le sud.

Indépendance : 2 mars 1956.

Afrique-Occidentale française (A.-O.F), actuels Mauritanie, Sénégal, Mali, Guinée, Côte d’Ivoire, Niger, Burkina Faso, Bénin (colonie française)

Colonisation : l'Afrique-Occidentale française, créée en 1895, était une fédération de huit colonies françaises en Afrique, dont la capitale était Dakar. Elle comprenait la Mauritanie, le Sénégal, le Soudan français, la Guinée, la Côte d'Ivoire, le Niger, la Haute-Volta et le Dahomey. L’ensemble représentait 25 millions de personnes. Tous ces pays acquirent leur indépendance entre 1958 et 1960.

Indépendances :

  • Guinée : 2 octobre 1958 ;
  • Sénégal : 4 avril 1960 ;
  • Dahomey (devenu Bénin), 1er août 1960.
  • Niger : 3 août 1960 ;
  • Côte d'Ivoire : 7 août 1960 ;
  • Haute-Volta (devenue Burkina Faso) : 5 août 1960 ;
  • Soudan français (devenu Mali) : 22 septembre 1960 ;
  • Mauritanie : 28 novembre 1960.

Cap-Vert et Sao Tomé-et-Principe (colonies portugaises)

Colonisation : ces deux archipels étaient inoccupés jusqu’à leur découverte par les Portugais au XVe siècle. Depuis lors, ils ont essentiellement servi comme bases au commerce triangulaire jusqu’à son abolition.

Indépendances :

  • Cap-Vert : 5 juillet 1975
  • Sao Tomé-et-Principe : 12 juillet 1975

Togoland (colonie allemande), actuel Togo

Le Togoland est un protectorat allemand depuis 1884. Les Allemands y cultivaient le café, le cacao et le coton, si bien que la colonie devint auto-suffisante.

Dès 1914, au début de la Première Guerre mondiale, les Britanniques et les Français envahissent le pays puis se partagent son administration.

En 1936, le Togo français intègre l’Afrique-Occidentale française.

Indépendances :

  • Togo français : création du Togo le 27 avril 1960
  • Togo britannique : rattachement au Ghana en 1956

Kamerun (colonie allemande), actuel Cameroun

Colonisation : C’est à la fin du XIXe siècle que le Cameroun fut colonisé par l'Allemagne. Après la Première Guerre mondiale et la défaite de l'Allemagne, le territoire fut repris en majeure partie par la France, le reste allant à la Grande-Bretagne.

Indépendance : 1er janvier 1960 (Cameroun français), 1er octobre 1961 (Cameroun britannique).

Membre du Commonwealth depuis 1995.

Nouvelle Guinée Allemande (colonie allemande), actuelle Papouasie-Nouvelle Guinée

Colonisation : découverte au XVIe siècle, la Nouvelle-Guinée fut partagée à la fin du XIXe siècle : l’ouest du territoire revint aux Pays-Bas, et l’est au Royaume-Uni (partie sud) et à l'Allemagne (partie nord). Comme pour ses autres colonies, l'Allemagne dut céder ce territoire à l'issue de la Première Guerre mondiale. Il fut confié à l'Australie sur décision de la Société des Nations (SDN).

Indépendance : 16 septembre 1975.

Membre du Commonwealth depuis 1975.

Sud-Ouest Africain (colonie allemande), actuelle Namibie

Colonisation : le territoire du Sud-Ouest Africain, correspondant à l'actuelle Namibie, devint un protectorat allemand à la fin du XIXe siècle. Au cours de la Première Guerre mondiale, il fut conquis par l'Union d'Afrique du Sud, qui l’annexa en 1949 et y instaura l'apartheid.

Indépendance : 21 mars 1990.

Membre du Commonwealth depuis 1990.

Afrique Orientale Allemande (colonie allemande), actuels Rwanda, Burundi et Tanzanie

Colonisation : créée à la fin du XIXe siècle, cette colonie allemande fut conquise par les armées britannique et belge pendant la Première Guerre mondiale. À l'issue du conflit, le Rwanda et le Burundi passèrent sous contrôle belge, et la Tanzanie sous autorité britannique.

Indépendances :

  • Rwanda et Burundi : 1er Juillet 1962
  • Tanzanie : 26 avril 1964
  • Le Rwanda est membre du Commonwealth depuis 2009 et la Tanzanie depuis 1961

Bechuanaland (colonie britannique), actuel Botswana

Colonisation : en 1885, le Bechuanaland devient officiellement un protectorat britannique.

Indépendance : 30 septembre 1966

Union d'Afrique du Sud (dominion britannique)

Colonisation : l'Union d'Afrique du Sud fut créée en 1910 par la réunion de quatre colonies britanniques (le Transvaal, la province du Cap, l'État Libre d'Orange, le Natal). Le dominion profite cependant d’une certaine indépendance grâce au South Africa Act qui lui assure sa propre démocratie parlementaire. Le système de ségrégation, l’apartheid, commence à s’établir dès 1911.

Indépendance : 31 mai 1961.

Membre du Commonwealth depuis 1931 (exclu de 1961 à 1994 pour son système d'Apartheid).

Nyassaland (actuel Malawi), Rhodésie du Nord (actuelle Zambie) et Rhodésie du Sud (actuel Zimbabwe), (colonies britanniques)

Colonisation : La British South Africa Compagny avait pour but, comme la Compagnie des Indes, de conquérir des territoires pour leur exploitation commerciale. C’est elle qui administra ces trois pays, dès la fin du XIXe siècle. En 1923, ils devinrent officiellement des colonies britanniques. La Rhodésie fut nommée après le fondateur de la BSAC, Cecil Rhodes.

Indépendances :

  • Rhodésie du Nord : 24 octobre 1964
  • Nyassaland : 6 juillet 1964
  • Rhodésie du Sud : 11 novembre 1965

Le Malawi et la Zambie sont aujourd’hui membres du Commonwealth

Nord de la Somalie (colonie britannique)

Colonisation : le territoire de la Somalie fut partagé dès 1887 entre le Royaume-Uni qui occupa le nord, l'Italie le sud, et la France la région de Djibouti.

Indépendance : 26 juin 1960.

Soudan, actuels Soudan du Nord et Soudan du Sud, et Égypte (colonies britanniques)

Colonisation : au début du XIXe siècle, l’Egypte envahit le Soudan et y impose sa domination, intéressée par la canne à sucre et les mines d’or. Mais à la fin du siècle, l’Egypte est de plus en plus endettée. La Grande-Bretagne, motivée par le contrôle du canal de Suez, décide d’intervenir. Elle prend le contrôle du pays, et par conséquent du Soudan également.

Malgré l’hostilité des Soudanais, l’Egypte et le Royaume-Uni s’accordent en 1899 sur un condominium : les deux pays ont un droit de souveraineté sur le Soudan.

Indépendances :

  • Égypte : 28 février 1922
  • Soudan : 1er janvier 1956

Afrique orientale britannique, actuel Kenya et Buganda, actuel Ouganda (colonies britanniques)

Colonisation : À la fin du XIXe siècle, les Allemands et les Britanniques se disputent l’Afrique orientale. À la suite des négociations, le Kenya et le Buganda deviennent des protectorats britanniques. Un chemin de fer est construit pour relier la capitale du Buganda à un port Kenyan. La main d’œuvre est principalement indienne, si bien que ce peuple va finalement acquérir un poids économique important pour ces deux pays.

Indépendances :

  • Ouganda : 9 octobre 1962
  • Kenya : 12 septembre 1963

Tous deux sont membres du Commonwealth.

Nigeria (colonie britannique)

Colonisation : Si les Britanniques sont présents depuis le XVIe dans le golfe du Biafra pour la traite d’esclaves, ce n'est au début du XIXe siècle que des commerçants s'implantent au Nigeria pour ses matières premières. Le commerce d'huile de palme devient si important que l'une des régions de ce pays est nommée « Oil rivers » (les fleuves d'huile). Le territoire est peu à peu colonisé pour l’être totalement en 1914.

Indépendance : 1 octobre 1960.

Membre du Commonwealth depuis 1960.

Côte-de-l'Or (colonie britannique), actuel Ghana

Colonisation : Les Portugais, les Néerlandais et les Anglais se sont succédé dans cette région depuis le XVe siècle, attirés par l’or, puis par la traite négrière. La Côte-de-l’Or devient officiellement une colonie de la Couronne en 1874 et les frontières sont redessinées pour former l’actuel Ghana en 1902.

Indépendance : 6 mars 1957.

Membre du Commonwealth depuis 1957.

Canada (colonie britannique)

Colonisation : exploré par Jacques Cartier en 1534, le Canada fut colonisé par la France et la Grande-Bretagne dès 1600. Mais, en 1763, le Canada devient définitivement propriété de l'Empire britannique après la guerre de Sept Ans.

Autonomie : 11 décembre 1931 (statut de Westminster).

Membre du Commonwealth depuis 1931.

Guyana Britannique (colonie britannique)

Colonisation : le Guyana fut colonisé dès le XVIe siècle par les Hollandais. Il fut partagé en 1814 en trois territoires : le Suriname pour les Hollandais, la Guyane Française et le territoire occidental pour la Grande Bretagne.

En 1831, ce dernier prendra officiellement le nom de Guyane Britannique. Les Anglais y développèrent la culture de la canne à sucre grâce à une main-d'œuvre constituée d’anciens esclaves libérés et d’Hindous.

Indépendance : 26 mai 1966.

Membre du Commonwealth depuis 1966.

Australie, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Guinée (SE) (colonies britanniques)

Colonisation : l'Australie et la Nouvelle-Zélande furent colonisées à la fin du XVIIIe siècle après que l'explorateur britannique James Cook ait pris possession de ces territoires. Ces colonies s'autonomiseront peu à peu tout au long des XIXe et XXe siècles.

Au XIXe siècle, la Nouvelle-Guinée est divisée en trois territoires, partagés par les Néerlandais, les Allemands et les Britanniques. Ces derniers attribuent leur territoire, le sud-est de l’île, à l’Australie en 1906.

Indépendance :

  • Australie et Nouvelle-Zélande : 11 décembre 1931 (statut de Westminster);
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée : 16 septembre 1975.

Ces trois pays sont membres du Commonwealth depuis leur indépendance.

La péninsule Malaise (colonie britannique), actuels Malaisie, Singapour, Brunei

Depuis le XVe siècle, ces territoires ont été disputés par le Portugal et les Pays-Bas pour leurs richesses (en or et étain) et leur position stratégique pour le commerce avec l’Asie. De nombreux ports et comptoirs de commerce sont créés. Au début du XIXe siècle, la péninsule Malaise passe sous domination britannique.

Indépendances :

  • Malaisie : 31 août 1957 ;
  • Singapour : 9 août 1965 ;
  • Brunei : 1er janvier 1984.

Tous sont membres du Commonwealth.

Ceylan (colonie britannique), actuel Sri Lanka

La présence européenne dans cette région remonte au XVIe siècle. Les Portugais puis les Hollandais s’y sont installés pour profiter du commerce des épices. En 1815, le Sri Lanka devient une colonie britannique.

Indépendance : 4 février 1948

Membre du Commonwealth.

Empire des Indes (colonies britanniques), actuels Inde, Pakistan, Bangladesh, et Birmanie

Colonisation: les Européens commencèrent à explorer les territoires d'Asie du Sud dès le XVIe siècle. Les Anglais fondèrent en 1600 la Compagnie anglaise des Indes orientales afin de conquérir ces territoires et d'importer des biens (coton, thé, épices, etc.) La Compagnie possédait le droit de conquérir des territoires, de frapper de la monnaie, de commander des troupes armées et d'exercer la justice sur ses territoires. Elle ne fut dissoute qu'en 1874, date à laquelle toutes ses possessions passèrent sous contrôle de la Couronne. La reine Victoria deviendra impératrice des Indes en 1877.

Indépendance :

Après des décennies de mouvements de protestation non violente, menés par Gandhi, la Couronne renonce à son autorité. Le 15 août 1947, L'Indian Independence Act rend son indépendance à l’Empire des Indes et organise sa partition entre l’Inde et le Pakistan, qui lui-même sera divisé plus tard pour former le Bangladesh.

La Birmanie est séparée des Indes en 1937, et acquiert son indépendance le 4 janvier 1948.

Tous sont membres du Commonwealth.

Sierra Leone (colonie britannique)

Colonisation : Freetown, la capitale de la Sierra Leone, fut fondée en 1787 par des abolitionnistes britanniques qui y installent d’anciens esclaves. D’autres groupes d’esclaves affranchis viennent les rejoindre peu à peu et la communauté se développe.

Le territoire devient une colonie britannique en 1808, un an après l’abolition britannique de la traite d’esclaves.

Indépendance : 27 avril 1961.

Membre du Commonwealth depuis 1961.

Gambie (colonie britannique)

Colonisation : Les occidentaux (essentiellement Portugais, Anglais, Allemands et Français) se sont disputés la région depuis le XVe siècle. Le fleuve Gambie est en effet au cœur de la traite des Noirs et représente un avantage commercial décisif.

La Gambie que l’on connait actuellement devient un territoire autonome, séparé du Sénégal, en 1888. En 1894, le pays devient officiellement un protectorat britannique.

Indépendance : 18 février 1965.

Membre du Commonwealth de 1965 à 2013.

Maroc méridional espagnol et Sahara espagnol (colonies espagnoles)

Colonisation : après plusieurs tentatives françaises et espagnoles pour coloniser le Maroc au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, le traité de Fès de 1912 accorda à la France un protectorat sur le nord du Maroc, et à l'Espagne sur le sud. L’Espagne acquiert également la région du Sahara occidental, composé des territoires du Río de Oro, de la Saguia el-Hamra et du Cap Juby.

Indépendances :

  • Maroc : 7 avril 1956,
  • Sahara occidental, partagé entre le Maroc et la Mauritanie : 14 novembre 1975.

Libye (colonie italienne)

Colonisation : sous domination ottomane depuis le XVIe siècle, la Libye sera conquise par l'Italie en 1911 lors de la guerre italo-turque. Après la défaite des pays de l'Axe, en 1945, la France et la Grande-Bretagne se partageront le pays jusqu'à son indépendance.

Indépendance : 24 décembre 1951.

Sud de la Somalie (colonie italienne)

Colonisation : le territoire de la Somalie fut partagé dès 1875 entre la Grande-Bretagne qui occupa le nord, l'Italie le sud et la France la région de Djibouti. Après la seconde guerre mondiale, l'ONU accordera un protectorat à l'Italie jusqu'à l'indépendance du pays.

Indépendance : 1er juillet 1960.

Érythrée (colonie italienne)

Colonisation : colonisée à la fin du XIXe siècle par l'Italie, l'Érythrée fut administrée après la Seconde Guerre mondiale par la Grande-Bretagne. L'Éthiopie l'annexa en 1961, déclenchant une guerre civile qui dura près de 30 ans.

Indépendance : 24 mai 1993.

Indes Orientales néerlandaises (colonies néerlandaises), actuelle Indochine

Colonisation : l’archipel a été conquis dès le début du XVIIe siècle par la puissante Compagnie des Indes néerlandaises. Cette compagnie organisa pendant près de deux siècles le commerce entre l'Asie et l'Europe des épices, du thé, du café, du coton et de l'opium. À sa faillite en 1799, les Pays-Bas coloniseront ses anciens territoires dont ils exploiteront les ressources.

Indépendance : 27 septembre 1949.

Guyane néerlandaise (colonie néerlandaise), actuel Suriname

Colonisation : créée au XVIIe siècle par des colons néerlandais, la Guyane hollandaise s'est en grande partie développée grâce aux plantations de cannes à sucre mais, en 1863, l’abolition de l’esclavage amorcera leur déclin. L’économie se tourne alors vers la bauxite, du minerai d’aluminium.

Indépendance : 25 novembre 1975.

Aide

Fonctionnalités de la carte :

  • aide Aide : affiche la fenêtre d’aide. Cette fenêtre doit être fermée pour poursuivre l’activité.
  • imprimer Imprimer : imprime la carte. La carte est imprimée dans son état actuel visible à l’écran.
  • télécharger Télécharger : enregistre la carte sous format pdf.
  • crédits Crédits : affiche les crédits et les sources utilisées. Cette fenêtre doit être fermée pour poursuivre la consultation.

Manipulation de la carte :

  • Cliquez sur les indicateurs en bas d'écran pour afficher ou masquer les informations souhaitées sur la carte.
  • Survolez / Cliquez sur les différents éléments pour afficher des informations complémentaires.

Crédits

Direction : Élodie Buronfosse, Amel Cogard

Chef de projet numérique : Pascal Szidon

Direction : Marine Ruggieri

Chef de projet : Nicolas Frot

Responsable éditorial : Lilas Matalon

Chef de projet : Coralie Lamotte

Direction Artistique : Manon Moulin, Mareike Fassaert, Fanny Koubi

Développement : Alexis Tessier, Nicolas Bugeja